J’ai lu Le Vieil Homme et la Guerre récemment et franchement, c’est super!

John Scalzi a gagné un prix avec ce roman et tient un blog (en anglais) depuis 2002 si j’en crois les archives. Apparemment c’est l’un des plus anciens encore en ligne et une référence pour les fans de SF. J’ai juste jeté un œil mais ça a l’air fort intéressant. Lien vers le blog de John Scalzi : Wathever

Le petit résumé qui convient : “J’ai fait deux choses le jour de mon soixante-quinzième anniversaire. Je suis allé sur la tombe de ma femme et je me suis engagé.” À l’âge minimum requis, John Perry intègre les Forces de défense coloniale pour un aller simple vers les étoiles, objectif : défendre l’Humanité contre la multitude d’espèces intelligentes qui se disputent ce coin d’univers. Il s’engage comme plein d’autres vieillards, attiré par la promesse d’une seconde jeunesse, au sens propre. Sur Terre, on ne sait rien de ce qui se passe là-haut. L’Union Coloniale ne divulgue pas la moindre information et tout ce que John Perry imagine repose sur des spéculations. Il devient donc soldat pour éviter la décrépitude, et découvre la vérité de cette guerre dans les étoiles.

Le Vieil Homme et la Guerre est un roman de science-fiction militaire (je savais même pas que ce genre existait y a 5 minutes). L’intrigue est prenante, les personnages attachants, les dialogues pleins d’humour (certains passages sont exquis), le tout se tient et c’est un délice. C’est très bien écrit et en plus les personnages nous donnent des pistes de réflexion intéressantes sur ce qu’est l’humain (difficile de développer sans spoiler mais en gros, si tu as un corps qui n’est pas humain, est-ce que tu l’es encore?). Après, c’est du costaud, ça doit bien faire 400 pages environ (peut-être un peu moins). Mais franchement, ça se dévore. En fait y a pas de creux dans l’histoire, pas de moment où on se dit qu’on tourne en rond. L’auteur arrive à doser parfaitement chaque partie. Au début, on découvre les Forces de défense coloniale et notre petit vieux est transformé en super soldat. Ensuite c’est les champs de bataille et les missions. Les deux parties s’emboitent parfaitement sans laisser de sentiment de trop ou de trop peu. Il faut quand même préciser que le bouquin n’est pas du tout militariste. John Perry est presque soldat malgré lui, il s’est engagé pour rajeunir.

Il y a une suite, 6 tomes en tout. Je n’ai lu que le deuxième, Les Brigades Fantômes. Il est tout aussi bon mais sensiblement différent. On y change de personnage central et de perspective. Après un soldat originaire de la Terre, on suit les aventure de Jared Dirac des Forces Spéciales dont les membres sont fabriqués en labo, et de sa supérieure qu’on avait croisé dans le tome 1, Jane Sagan. C’est toujours plein d’humour mais pas le même, plus sur le décalage entre les Forces Spéciales et les vrais-nés, les humains nés naturellement. Les questions posées sont différentes aussi, on poursuit celle de ce qui fait un humain mais on en apprend aussi un peu plus sur l’Union Coloniale et son emprise totale. Ce point là sera sûrement développé dans les tomes suivants. En somme, le tome 2 est différent du premier mais reste une suite. Du coup on découvre encore des choses, l’univers s’étoffe et le rythme reste soutenu. Ces romans peuvent se lire séparément mais d’après moi, ça reste plus amusant de les lire comme une série. Ça permet de noter les petites références entre les livres et on a du plaisir à redécouvrir les personnages d’un tome à l’autre. On voit ainsi d’autres facettes de leur personnalité, d’autres moments de leur vie.

La série du Vieil Homme et la Guerre de John Scalzi est un régal. Personnellement, je le place dans mes romans préférés. Je vous le conseille vivement!

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...